Lorsqu’un/une patient(e) vit de la violence sexuelle