La maltraitance et l’abus sont des enjeux de justice reproductive

Je m’appelle Kate Macdonald. Je suis militante pour les droits des patient-es, doula d’accompagnement aux plaintes à Toronto, Ontario, et fondatrice du projet Reproductive Justice Story, une initiative de défense des intérêts des patient-es. Dans l’esprit du thème de cette année, « La santé sexuelle à tout âge », je veux parler de l’épidémie de traitements irrespectueux et abusifs qui sévit dans les soins de santé sexuelle et génésique au Canada. Cette vaste problématique est rarement abordée sur la scène publique, surtout comme ensemble d’enjeux interconnectés. Je crois que nous devons examiner ces questions comme un ensemble d’enjeux de droits humains – et par conséquent, de justice reproductive – afin d’élaborer et de mettre en œuvre des solutions concrètes pour l’avenir.

Une simple recherche dans Google nous permet de relever des preuves de maltraitance et d’abus de la part de tous les types de fournisseurs et fournisseuses et de milieux de soins, au Canada. Ce n’est un secret pour personne : des femmes autochtones du Canada subissent encore des interventions d’avortement et de stérilisation forcées;[1] des symptômes écartés et ignorés par des fournisseurs et fournisseuses de soins entraînent de sérieuses complications et des décès évitables;[2] des personnes enceintes incarcérées sont laissées sans soins adéquats ni soutien en phase de travail;[3] des résident-es de communautés rurales et éloignées sont obligé-es de quitter leur maison et leur famille pour accoucher[4] ou pour obtenir des soins d’avortement;[5] et la violence obstétricale[6] est répandue dans tous les milieux de soins et groupes démographiques.

Ces enjeux, et d’autres, n’existent pas en vase clos. Ils font partie d’un ensemble plus large de problèmes sociétaux : la normalisation de la violence contre les femmes et les personnes trans, bispirituelles et de genre non conforme, exacerbée par des déterminants sociaux de la santé et par les failles fondamentales de notre système médical patriarcal et colonial, qui n’est souvent pas centré sur la personne ou fondé sur les droits et qui ne priorise pas toujours l’auto-détermination, la prise de décisions éclairées, ni même le consentement!

Avoir le choix, dans notre vie génésique, est une chose; avoir accès aux soins que l’on choisit est tout autre chose. Nos droits sont beaucoup trop souvent en marge de l’équation. Le choix et l’accès ne suffisent pas, si en raison des soins offerts plusieurs d’entre nous ne sont pas soutenus ou subissent des traumatismes ou des préjudices physiques. Tant et aussi longtemps que ceci se produira et que certain-es d’entre nous toléreront ces expériences de soins de santé sexuelle et génésique, la justice nous échappera.

C’est l’idée derrière le Reproductive Justice Story Project. Cette initiative pour les intérêts des patient-es vise à exposer la maltraitance et les abus dans les soins de santé génésique à travers le Canada. Dans notre plateforme de partage de témoignages en ligne, le Community Story Blog, des gens publient leurs expériences d’injustice : interventions médicales non consensuelles, violence verbale, humiliation et intimidation de la part de fournisseurs ou fournisseuses de soins, racisme et discrimination, ou peur de demander un soutien en santé mentale périnatale vu le risque d’intervention de l’aide à l’enfance. Certaines personnes ont même raconté des expériences d’interventions génésiques douloureuses subies sans anesthésie. Ce blogue sert d’ensemble public de preuves des types de traitements préoccupants que reçoivent certain-es patient-es.

Peu importe comment la maltraitance se produit, à quel endroit, ou si l’expérience a été perturbante sur le plan médical, légal ou émotionnel, des thèmes communs s’en dégagent – notamment l’absence de dignité, d’autonomie, de communication et de consentement, dans l’expérience, de même que des fournisseurs et fournisseuses de soins de santé, des systèmes et des politiques qui portent atteinte à nos connaissances intégrées et à notre pouvoir de décision concernant nos corps et nos vies.

Le Community Story Blog a commencé en tant que simple espace où les personnes de l’Ontario pouvaient témoigner dans leurs propres mots, de manière anonyme ou autre. Aujourd’hui, nous avons le plaisir de publier des articles de patient-es et de professionnel-les des quatre coins du Canada! Envisagez de partager vos expériences sur notre blogue.

Parler à haute voix de ces enjeux sur la scène publique nous permet de tenir responsables les systèmes néfastes et d’exiger des changements dans la culture des soins de santé génésique. Nos voix peuvent être puissantes si nous les unissons!

_____

Le Reproductive Justice Story Project est une initiative de défense des intérêts des patient-es qui vise à exposer la maltraitance et les abus dans les soins de santé génésique à travers le Canada. Le projet s’appuie sur une plateforme en ligne pour le partage d’expériences et sur des ressources pour aider les individus à se faire entendre.

www.reproductivejusticestories.org
www.facebook.com/TheReproductiveJusticeStoryProject
www.twitter.com/ReproJusticeSP
www.instagram.com/ReproJusticeSP
[email protected]

Kate Macdonald a transformé son expérience personnelle de violence obstétricale et de trouble de stress post-traumatique post-partum en une passion pour la défense des droits des patient-es. Elle est à présent mère, militante et doula d’accompagnement aux plaintes à Toronto, Ontario.
www.complaintdoula.com
www.facebook.com/complaintdoula
www.twitter.com/complaintdoula
www.instagram.com/complaintdoula
[email protected]

[1] « Examine ‘monstrous’ allegations of forced sterilization of Indigenous women: NDP », par Kristy Kirkup https://www.cbc.ca/news/politics/sterilization-indigenous-allegations-forced-1.4911837

[2] « Days after giving birth to a baby boy, mom dies of strep A in hospital », par Shanifa Nasser https://www.cbc.ca/news/canada/toronto/ayesha-riaz-new-mother-dies-strep-childbirth-1.4567078

[3] « Pregnancy, birth, and mothering behind bars: A case study of one woman’s journey through the Ontario criminal justice and jail systems », par Sarah Fiander https://scholars.wlu.ca/cgi/viewcontent.cgi?article=2980&context=etd

[4] « Ottawa changes policy to ensure women giving birth away from reserves aren’t alone », par Kristy Kirkup https://www.theglobeandmail.com/news/politics/ottawa-changes-policy-to-ensure-women-giving-birth-away-from-reserves-arent-alone/article34644248/

[5] « Getting an Abortion in Rural Canada Isn’t Easy », par Tamara Khandaker https://www.vice.com/en_ca/article/kwpeyw/getting-an-abortion-in-rural-canada-isnt-easy

[6] « ‘Stop! Stop!’: Canadian women share stories of alleged mistreatment in the delivery room », par Annie Burns-Pieper https://www.cbc.ca/news/health/child-birth-mistreatment-complaints-1.3834997