J’ai récemment rencontré un gars formidable et nous avons vraiment cliqué ensemble. Il dit qu’il est en relation ouverte. Je ne connais rien de ça, parce que j’ai toujours été monogame. Aidez-moi!

Réponse coécrite par Sadie Villeneuve 

Commençons par le commencement : les expressions « relation ouverte » et « non monogames consensuelles » (NMC) sont souvent utilisées pour désigner la même chose,[i] comme terme général qui englobe divers modèles de relations. Ces relations, comme la monogamie, ont des avantages et des inconvénients – la jalousie, la nécessité de pratiques sexuelles plus sécuritaires et la tromperie.

En entendant que cet homme avec qui vous avez cliqué avait une relation ouverte, les quelques premières pensées à vous passer par la tête ont peut-être été relation ouverte – qu’est-ce que c’est? Non-monoquoi?!

Les relations ouvertes et NMC sont souvent considérées comme hors-norme[ii] et non légitimes.[iii]  Lorsque nous grandissons, on nous présente des images de princes charmants qui tombent amoureux de princesses et vivent heureux jusqu’à la fin des temps, juste à deux. Les relations hétérosexuelles monogames sont souvent présentées comme «  la norme » dans notre société.

Contrairement aux relations monogames qui sont entourées de ce qu’on pourrait appeler des règles par défaut ainsi que des attentes et des normes sociales,[iv] les relations NMC offrent l’occasion de négocier une entente où les paramètres sont établis de manière à ce que non seulement la relation s’épanouisse,[v] mais également où toutes les parties trouvent leurs besoins et désirs comblés et se sentent en sécurité.[vi] Ces relations sont fondées sur la communication, la confiance et la capacité de tous les partenaires de pouvoir exprimer leurs besoins, préoccupations et désirs à n’importe quel moment. Les relations NMC peuvent être non exclusives sur le plan sexuel, émotionnel, ou une combinaison des deux,[vii] selon le modèle. Les trois modèles les plus répandus de relations NMC sont :

  • Échangisme: Les couples échangistes ont des relations sexuelles hors couple en présence de leur partenaire, en situation sociale ou de party. Cette forme de relation externe est de nature strictement sexuelle, sans aspect romantique ou émotionnel.[viii]
  • Relation ouverte: Les couples en relation ouverte sont exclusifs émotionnellement et romantiquement, l’un envers l’autre, tout en se permettant d’avoir des amants secondaires pour des relations strictement sexuelles.[ix] Ce type de relation laisse un grand degré d’autonomie.
  • Polyamour: Les relations polyamoureuses sont souvent considérées de façon plus positive que les couples échangistes ou les relations ouvertes, parce que les relations ne sont pas limitées au sexe – elles sont de nature romantique et émotionnelle également.[x] Les couples en relation polyamoureuse peuvent avoir des relations parallèles, avec plusieurs partenaires « seuls et uniques ».[xi]

Les personnes qui ont de telles relations comprennent et acceptent qu’elles sont non monogames.

La jalousie peut devenir le grand monstre vert, dans toute relation. Plusieurs personnes tiendraient pour acquis que la jalousie fait certainement partie des relations NMC; toutefois, elle n’y est pas plus répandue que dans les relations monogames.[xii] La jalousie peut certes être une expérience saine pour le couple, et rapprocher les partenaires. Cette émotion concerne souvent une incertitude qu’un individu peut ressentir, ou l’incapacité d’exprimer une émotion – plutôt que les actions de son/sa partenaire.[xiii] La gestion de la jalousie et la communication sont utiles dans toute relation, tant monogame que NMC.[xiv]

Une relation NMC positive favorise le dialogue et la communication entre partenaires afin de maximiser les bienfaits mutuels;[xv] de promouvoir l’épanouissement personnel,[xvi] l’autonomie, la confiance et l’expression de soi.[xvii] Les individus qui s’adonnent à la non-monogamie consensuelle déclarent souvent avoir une vie améliorée, une plus grande ouverture et plus de bonheur et de satisfaction en général.[xviii] Les relations NMC permettent aux individus de choisir des partenaires qui correspondent à des éléments spécifiques, comme la variété sexuelle, plutôt que de compter sur un seul partenaire.

Comme toute relation positive, une relation NMC est fondée sur la confiance, le partage et la communication. Les individus qui partagent une relation NMC passent souvent de longs moments à discuter de dépistage d’ITS, d’antécédents sexuels et de santé, avant de s’engager dans des activités sexuelles, afin de favoriser des pratiques sexuelles plus sécuritaires.[xix] Ils ont moins de chances d’utiliser le condom incorrectement, puisqu’il y a un respect mutuel pour tous les partenaires impliqués.[xx]

La tromperie, que ce soit dans une relation monogame ou non monogame, peut se définir de la même façon : le non-respect ou la violation de règles implicites ou explicites de la structure de relation.[xxi] Dans une relation NMC, on considère que la transgression à la communication, à l’ouverture, à l’attachement émotionnel et à la connexion constitue une tromperie.[xxii] Et, dans une relation monogame, on tend à se concentrer sur l’infidélité sexuelle et sur les aventures hors du couple, comme étant le domaine de tromperie.

Alors, est-ce que vous êtes de cet avis également? C’est la question du moment!

Pour qu’une relation NMC fonctionne bien, vous devez être disposée à communiquer ce que vous cherchez, vos désirs, et toute préoccupation, en plus d’être honnête à 100 %. Posez-vous quelques questions difficiles :

  • Qu’est-ce que j’attends, d’une relation d’amour?
  • Combien de sécurité me faut-il pour me sentir à l’aise?
  • Ai-je besoin d’être « la seule et unique » ou suis-je capable de partager?
  • Qu’est-ce qui déclenche ou aggrave ma jalousie et mon insécurité?[xxiii]

N’ayez pas peur de demander à ce « gars formidable » de clarifier toute question ou préoccupation que vous avez! Dans les relations NMC, la communication est indispensable. Comme toute relation, une relation NMC n’est pas toujours facile, mais elle peut être très gratifiante. Lancez une conversation sur vos buts, vos désirs et vos limites, et peut-être prendrez-vous vos distances par rapport aux suppositions et attentes par défaut que nous avons souvent, au sujet des relations et de l’amour.[xxiv]

Il existe de nombreuses ressources excellentes, à l’intention des novices comme vous; par exemple, le site Web www.morethantwo.com et le livre « The Ethical Slut » d’Easton et Hardy, de même qu’un grand nombre de groupes de soutien et de réseaux sociaux, pour en apprendre davantage.

Quelle que soit votre décision, ce n’est que cela – votre décision. Faites ce qui vous convient!


[i] Labriola, K (1999) Models of Open Relationships. Journal of Lesbian Studies (The Hawthrone Press, Inc) Vol. 3, No. ½, 1999, pp.217-225.

[ii] Grunt-Mejer, K,. Campbell, C,. (2015): Around Consenaul Nonmongamies: Assessing Attitudes Toward Non exclusive Relationships, The Journal of Sex Research, DOI: 10.1080/00224499.2015.1010193

[iii] Rubel, A.N., Borgaert, A.F. (2015) Consensual Nonmongamy: Psychological Well-Being and Relationship Quality Correlates. Journal of Sex Research, 52(9), 961-982,.

[iv] Veaux, F. (2012) What is poyamory? (edited by Eve Rickert) Copyright©2012 Franklin Veaux

[v] Rubel, A.N., Borgaert, A.F. (2015) Consensual Nonmongamy: Psychological Well-Being and Relationship Quality Correlates. Journal of Sex Research, 52(9), 961, 982,.

[vi] Grunt-Mejer, K,. Campbell, C,. (2015): Around Consenaul Nonmongamies: Assessing Attitudes Toward Non exclusive Relationships, The Journal of Sex Research, DOI: 10.1080/00224499.2015.1010193

[vii] Conley, T.D., Moors, A.C., Matsick, J.L., Zeigler, A. (2013). The fewer the merrier?: Assessing stigma surrounding consensually non-monogamous romantic relationships. Analysis of Social Issues and Public Policy, 13, 1-30.

[viii] Matsick, J.L., Conley, T.D., Zeigler, A., Moors, A.C., Rubin, J.D., (2014). Love and sex: Polyamorours relationships are perceived more favorably than swinging and open relationships. Psychology & Sexuality, Vol. 5, No.4, 339-348.

[ix] Rubel, A.N., Borgaert, A.F. (2015) Consensual Nonmongamy: Psychological Well-Being and Relationship Quality Correlates. Journal of Sex Research, 52(9), 961-982,.

[x] Grunt-Mejer, K,. Campbell, C,. (2015): Around Consenaul Nonmongamies:  Assessing Attitudes Toward Non exclusive Relationships, The Journal of Sex Research, DOI: 10.1080/00224499.2015.1010193

[xi] Grunt-Mejer, K,. Campbell, C,. (2015): Around Consenaul Nonmongamies: Assessing Attitudes Toward Non exclusive Relationships, The Journal of Sex Research, DOI: 10.1080/00224499.2015.1010193

[xii] Veaux, F. (2012) What is poyamory? (edited by Eve Rickert) Copyright©2012 Franklin Veaux

[xiii] Rubel, A.N., Borgaert, A.F. (2015) Consensual Nonmongamy: Psychological Well-Being and Relationship Quality Correlates. Journal of Sex Research, 52(9), 961-982,.

[xiv] Veaux, F. (2012) What is poyamory? (edited by Eve Rickert) Copyright©2012 Franklin Veaux

[xv] Mellesmoen, G., (2013). Open relationships get a bad rap. UWIRE text: p1.

[xvi] Moors, A., Chopkin, W., Edelstein, R., Conley, T., (2014). Consensual non-monogamy: Table for more then two, please. The inquisitive Mind. Vol. 6, Issue, 21.

[xvii] Rouse, R,. (2011). What is feels like…. to be polyamorous. Sunday Times, London England: p51.

[xviii] Rubel, A.N., Borgaert, A.F. (2015) Consensual Nonmongamy: Psychological Well-Being and Relationship Quality Correlates. Journal of Sex Research, 52(9), 961-982,

[xix] Veaux, F. (2012) What is poyamory? (edited by Eve Rickert) Copyright©2012 Franklin Veaux

[xx] Rubel, A.N., Borgaert, A.F. (2015) Consensual Nonmongamy: Psychological Well-Being and Relationship Quality Correlates. Journal of Sex Research, 52(9), 961-982,.

[xxi] Veaux, F. (2012) What is poyamory? (edited by Eve Rickert) Copyright©2012 Franklin Veaux

[xxii] Mellesmoen, G., (2013). Open relationships get a bad rap. UWIRE text: p1.

[xxiii] Labriola, K (1999) Models of Open Relationships. Journal of Lesbian Studies (The Hawthrone Press, Inc) Vol. 3, No. ½, 1999, pp.217-225.

[xxiv] Veaux, F. (2012) What is poyamory? (edited by Eve Rickert) Copyright©2012 Franklin Veaux